Historique de la région

BERRIC, à 20 km de VANNES et 6 km de QUESTEMBERT, est une des 8 communes du canton de QUESTEMBERT.

Les bretons n’auraient pénétré le pays qu’à partir du VI° ou VII° siècle, nous laissant leur langue « le haut vannetais » ou « gwenedeg », les noms du bourg et des villages.

Le bourg ne semble être devenu paroisse qu’au IX° ou X° siècle, c’est à dire à l’expulsion des normands.

Les vikings en 888 déferlèrent sur la région, brûlant et dévastant tout le pays, emmenant captifs hommes, femmes et enfants.

Le comte de VANNES Alain 1°, allié de JUDICAËL Comte de RENNES, les écrase dans les landes de QUESTEMBERT. Sur 15000 pirates, seul 400 d’entre eux embarquèrent sur leurs drakkars.

Le moulin

La première mention du moulin du bois remonte à 1272 comme pour le château de SUSCINIO qui lui remonte à 1218.

En effet Guillaume DE BERRIC (ou DE BERRYC) FILS DE Geoffroy, écuyer, reçoit en 1272, pour un cent de six sous, des moines de Prières, le moulin du bois, paroisse de BERRIC sous le fief d’Alain d’AGENAC, chevalier.

Nous retrouvons le moulin du bois, moulin à farine, sur le cadastre de 1824 mais aussi à vent aujourd’hui disparu, plusieurs bâtiments constituaient la ferme et les écuries détruits par l’ancien propriétaire qui n’a conservé que le mur faisant office d’enceinte, et la partie principale qui n’avait pas d’ouverture sur le moulin.
Ce moulin a cessé son activité aux alentours des années 1940.
Le moulin du bois était la propriété des DE BERRIC, seigneur de TREMOHAR. Très ancienne seigneurie, où depuis le XIII° siècle, de nobles familles y ont demeurées. Le château de TREMOHAR se trouve sur la route du GORVELLO. Constitué d’un pigeonnier du XVI°, d’une cour d’honneur aménagée au XVIII° montre le magnifique bâtiment des écuries.
Ce château est privé et appartient au petit fils de Louis BLERIOT.